La pression s’accroît et les tâches s’accumulent, vous manquez de temps et la vie quotidienne devient trop lourde ? Il est alors temps de prendre une pause et de respirer ! Des recherches scientifiques ont démontré que la respiration est un moyen infaillible pour se détendre.

Comment la respiration peut-elle nous aider à nous sentir mieux ?

Notre état mental et émotionnel est intimement lié à notre respiration. Quand nous sommes stressés, notre respiration devient rapide et superficielle, accompagnée de nombreuses pensées négatives et confuses. Notre mental se disperse et nous nous sentons dépassés, impuissants et incapables de prendre une décision. Lorsque nous sommes sereins et détendus, notre respiration ralentit et devient plus profonde. Le calme s’installe et nos pensées deviennent claires et pertinentes. 

A découvrir également : Qui consulter dans le cadre d’une installation de plomberie ?

Par conséquent, en maîtrisant notre respiration, nous pouvons orienter volontairement nos pensées et nos émotions vers un bien-être. Si vous êtes prêt à découvrir une nouvelle méthode pour prendre votre bien-être en main, visitez https://theresetgoal.com/ pour découvrir comment atteindre vos objectifs.

Comment la respiration profonde peut améliorer notre bien-être ?

L’inspiration et l’expiration sont automatiquement régulées par le bulbe rachidien, une structure nerveuse située à la base du cerveau. La respiration fournit aux cellules de l’oxygène et élimine le dioxyde de carbone (CO2) produit par le métabolisme.

Cela peut vous intéresser : Comment créer son statut ?

L’être humain a la faculté de prêter attention à sa respiration à chaque instant. Comment ? Nous disposons d’une série de zones cérébrales qui nous donnent la capacité de la contrôler, comme celles qui nous permettent de mouvoir nos jambes et nos bras. Les respirations conscientes et inconscientes s’alternent en fonction :

  • des émotions, 
  • des sens sollicités, 
  • de l’exercice physique, 
  • de l’activité mentale, 
  • des taux de dioxyde de carbone et d’oxygène dans le corps.

Les voies aériennes supérieures (des narines jusqu’au larynx) et les muscles thoraciques (muscles à effet de pompe) sont responsables de l’inspiration, tandis que l’expiration est passive chez l’être humain. Une expiration active peut être réalisée grâce aux muscles abdominaux et aux intercostaux internes.