Allocations et pensions : quel intérêt pour l'obtention d'un prêt immobilier?

Les pensions alimentaires, les allocations et les pensions de retraites sont prises en compte lors du calcul de ses revenus. Ce sont des sources de revenus non-imposables et qui augmentent le reste à vivre d’un emprunteur. Il est important de les considérer lorsqu’on effectue une demande de prêt immobilier

Pensions et allocations : améliorer ses chances pour l’obtention d’un crédit immobilier

Une banque accorde un prêt immobilier lorsque toutes les conditions sont réunies. Pour elle, ce qui compte est que les mensualités n’excèdent pas 35 % des revenus de l’emprunteur. Or, les revenus sont parfois mal définis par les emprunteurs. Ils ne concernent pas que les salaires, mais toutes les sources de revenus :

Lire également : Pourquoi passer par un notaire pour vendre sa maison ?

  • Loyers perçus. 
  • Les allocations. 
  • Les pensions. 
  • Les petits services. 
  • La vente. 
  • Etc. 

Cela concerne également la prime d’assurance emprunteur dont le montant est souvent bien flou. Le salaire ne suffit pas pour emprunter de l’argent à la banque. On peut aussi utiliser son épargne et les différentes aides sociales.  Une seule condition doit être respectée : ses sources de revenus supplémentaires doivent être pérennes

Même si d’autres ressources versées par le gouvernement ne seront pas calculées en crédit immobilier, elles ne seront pas forcément perdues. Certains organismes bancaires acceptent les ressources qu’elles soient pérennes ou pas. Cela va constituer une trésorerie supplémentaire pour payer les frais de vie au quotidien. Elle sera alors ajoutée au reste à vivre. Pour trouver d’autres infos, visitez https://www.emprunter-malin.com/allocations-pension-pret-immobilier/.

Sujet a lire : Love room à toulouse : quelle adresse choisir ?

Les pensions qui comptent en crédit immobilier

En crédit immobilier, certaines pensions sont prises en compte. Il s’agit généralement : 

  • Des pensions alimentaires. 
  • La retraite. 
  • Le PERP.

Les pensions alimentaires et de la retraite imposables sont souvent considérées comme une source de revenus pérennes. La pension alimentaire peut diminuer ou prendre fin lorsque les enfants ont terminés leurs études. Tout va donc dépendre de l’âge de ses enfants. 

La retraite est aussi acceptée par la banque lorsqu’elle est imposable. Et même si elle ne l’est pas, l’organisme bancaire considèrera sa pension comme étant un revenu durable. Cependant, la durée de remboursement ne doit pas dépasser ses 70 ans. 

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire est aussi une autre option lorsqu’on perçoit une rente viagère. Cette source de revenu est considérée comme pérenne aux yeux de la banque. 

Les autres sources de revenu

D’autres ressources s’ajoutent au reste à vivre, à savoir : 

  • Les pensions d’invalidité. 
  • Les indemnités de sécurité sociale. 
  • Les indemnités d’assurance. 

Les allocations familiales permettent également d’obtenir un prêt immobilier. Elles peuvent, en effet, peser lourd dans le calcul de la capacité d’emprunt d’un ménage. Les banques pourront les considérer en fonction de l’âge des enfants. 

Ce sont alors les différentes ressources financières supplémentaires et qui font augmenter le reste à vivre.  Certaines ressources peuvent aussi améliorer ses chances d’obtenir un crédit immobilier.